Témoignages

La campagne Je ne me reconnais pas aide les entreprises et les organismes de toutes les tailles et de tous les secteurs à bâtir des milieux de travail psychologiquement plus sains. Pour inciter les gens à parler de maladie mentale et leur enseigner comment soutenir les personnes qui sont touchées par ces dernières, nous offrons des moyens pratiques à l’efficacité démontrée.

TÉMOIGNAGES D’ENTREPRISES PARTICIPANTES

Voyez comment quelques-unes des entreprises participantes améliorent la santé mentale au travail.

Une cadre d’ArcelorMittal Dofasco explique à quel point il est facile d’utiliser les outils interactifs de la campagne Je ne me reconnais pas pour mobiliser tout le monde autour de la santé mentale.

Une cadre de KPMG décrit de quelle manière l’entreprise utilise la campagne Je ne me reconnais pas pour lancer des discussions.

« Les ressources riches en information et faciles à utiliser de la campagne Je ne me reconnais pas ont influencé les gens à discuter en milieu de travail au sujet de la santé mentale. En travaillant ensemble pour accroître les conversations sur la santé mentale, nous éliminons les obstacles, réduisons la stigmatisation et favorisons un milieu de travail plus inclusif. »

— Innovation, Sciences et Développement économique Canada

« Notre expérience de la campagne Je ne me reconnais pas à RSA est plus qu’excellente. La mise en place du programme a suscité des conversations importantes entre les amis, collègues, dirigeants et équipes au sujet de la santé mentale et du bien-être mental en milieu de travail.
Le programme Je ne me reconnais pas sera certainement un élément essentiel de notre stratégie globale de bien-être et de santé mentale pour l’avenir, et nous espérons nous associer à l’Association canadienne pour la santé mentale pour de futures initiatives. »

— Shelley DaCosta, vice-présidente, récompenses globales et expérience des employés
Molly MacInnis, conseillère en récompenses globales
Royal & Sun Alliance du Canada, société d’assurances

« L’approche clé en main de la présentation, de l’image de marque, des outils et de l’accessibilité de la campagne Je ne me reconnais pas est sans faille. Je n’ai encore jamais été aussi impressionné par la réalisation d’un projet. »

— Claude Rochette, CPA, CMA
Sous-ministre adjoint (Finances)
Dirigeant principal des finances, Défense nationale
Gouvernement du Canada

« L’utilisation des outils de communication, d’engagement et de sensibilisation de Je ne me reconnais pas nous a donné une plateforme facile à utiliser s’attaquant à la stigmatisation associée à la maladie mentale en milieu de travail. Les occasions agréables et interactives d’entreprendre un dialogue positif ont été appréciées par les employés du bureau et sur le terrain.
La trousse d’outils nous permet d’aborder un sujet difficile de manière non menaçante, au moyen de statistiques canadiennes pour montrer à tous comment la santé mentale nous affecte. »

— Seanna Pickard
Directrice des ressources humaines
London Hydro

« La présentation, l’image de marque, l’accessibilité et les outils clés en main de la campagne Je ne me reconnais pas en font une initiative irréprochable. Rarement ai-je été aussi impressionné par un contenu semblable. »

— Claude Rochette, CPA, CMA, sous-ministre adjoint (Finance) / dirigeant principal des finances, ministère de la Défense nationale

UNE CAMPAGNE EFFICACE

La campagne Je ne me reconnais pas est évaluée chaque année par une équipe de recherche indépendante du Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel (Université de Waterloo).

Lorsqu’on a demandé aux entreprises de commenter leur participation à la campagne Je ne me reconnais pas,

97 %

ont rapporté un accueil favorable de la part des employés.

100 %

ont indiqué que la campagne avait augmenté la sensibilisation et la compréhension des employés en matière de santé et de maladie mentales.

100 %

étaient d’accord avec le fait que la campagne avait suscité des conversations sur la santé mentale au travail.

96%

étaient d’accord avec le fait que, grâce à la campagne, les employés connaissaient davantage les ressources sur la santé mentale à leur disposition.

98%

ont convenu que la campagne avait contribué à créer un milieu de travail plus favorable.

Référence : Centre pour l’avancement de la santé des populations (Université de Waterloo), sondage postcampagne mené auprès d’entreprises participantes de l’édition 2016

Avantages à participer

Les entreprises participantes reçoivent une trousse d’outils de la campagne Je ne me reconnais pas, un accès au portail Web réservé aux membres, une reconnaissance à l’échelle nationale ainsi qu’un soutien continu.

En savoir plus

Pour de plus amples renseignements…

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la campagne Je ne me reconnais pas! Remplissez le formulaire qui suit et nous communiquerons avec vous sous peu.

Vous pouvez également nous écrire à .



*champ obligatoire

J'aimerais recevoir des nouvelles et des appels à l’action de l'Association canadienne pour la santé mentale.